Rhuthmos

TRANSDISCIPLINAIRES – Colloque « FLUX » – Paris – 21-22 novembre 2013

Article publié le 9 novembre 2013

Pour citer cet article : Rhuthmos , « TRANSDISCIPLINAIRES – Colloque « FLUX » – Paris – 21-22 novembre 2013  », Rhuthmos, 9 novembre 2013 [en ligne]. http://rhuthmos.eu/spip.php?article1016
Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail
Colloque Pluridisciplinaire des doctorants de PRES Sorbonne Paris Cité

Organisé par les associations : Les Cartésiens, leBDP3 et les DiDocs


FLUX


Les 21 et 22 novembre 2013

Grand Amphithéâtre – Paris Descartes

12 rue de l’école de Médecine

75006 Paris

Métro Odéon



Extraits de l’appel à communication : Littéralement « écoulement », le flux dit, depuis les philosophies présocratiques, les paradoxes infinis de l’être, entre stabilité et mouvement, entre présence immuable et continuité mouvante. Le flux est passage, circulation.


Le flux apparaîtrait comme une force de déplacement, à moins qu’il ne s’agisse de ce déplacement même : vecteur et vectorisation, le flux serait à la fois le mouvement et l’usage de ce mouvement. C’est pourquoi on peut comprendre, dans cette souplesse notionnelle, comment et combien divers champs de recherche ont pu avoir recours à ce terme, et significativement ces dernières années, au point que dans l’accélération du monde, c’est le flux en tant que tel qui semble être, plus que l’image, l’emblème d’une certaine modernité.


Mais si le flux informatique nomme une part de notre monde — en termes d’échanges, de relations, de croisements, de vitesse —, c’est en tout que ce terme opère sur notre réalité, dans les sciences et dans les arts, un rapport au monde dont on ne saurait dire s’il est l’objet d’une maîtrise ou la conséquence d’une déprise : le flux agit-il en nous, ou nous agit-il ? Est-il cette force immanente qui libère ou cette énergie extérieure et indépendante qui aliène ? C’était déjà la question majeure de ce qu’en littérature on appela avec Virginia Woolf et les grands auteurs anglo-saxons du début du XXe siècle, James Joyce ou William Faulkner, le flux de conscience. Les sciences cognitives, à la suite de la psychologie, n’ont eu de cesse d’élaborer, sur le fil de cette question, des concepts fondamentaux d’immersion, d’engagement, de performance. En sciences, que ce soit en mathématiques ou en physique, la notion de flux irrigue toute une partie de la réflexion théorique en reposant d’autres problématiques liées non plus à l’autonomie, mais à celle de la diffusion, de la transmission et de la vectorisation : le flux est, une fois encore, un outil central pour comprendre les enjeux relatifs à ces questions.


Dans bien d’autres domaines – en géographie, les flux migratoires ; en économie, les flux financiers – le terme de flux est un enjeu à la fois bien connu des spécialistes mais n’entre que ponctuellement en relation avec d’autres champs de la pensée, à tel point que l’usage d’un même mot semble recouvrir des réalités différentes. C’est bien l’aspect polysémique et pluridisciplinaire de cette notion qui fera de ce colloque le flux lui-même de ces échanges, l’espace et le vecteur de relations.


 Jeudi Matin : « Définitions »

Intervenant : Catherine Bernard, université Paris 7


10h /

- Luca Quagelli : Flux et temporalité : Panta rei ?, université Paris 7

- Louis Daubresse : L’inversion temporelle : un anti-flux ?, université Paris 3


11h / Pause Café


11h30 /

- Marie-Noëlle Doutreix : Dans quelle mesure la notion de flux, notamment numérique, interroge-t-elle les formes de configuration des savoirs élaborées dans l’encyclopédie ?, université Paris 3

- Catherine Lehoux : Flux et reconnaissance dans un contexte d’approche biographique, université Paris 13

- Judith Bonnin : La notion de « flux » et l’histoire des relations internationales, université Paris 7


12h30 / Discussion - Débat



 Jeudi Après-midi : « Dynamiques »

Intervenant : Pierre-Henri Gouyon, ENS Cachan


15h /

- Bruno-Félix Osmanski : Imagerie ultrasonore des écoulements sanguins, université Paris 7

- Benjamin Lévy : Économie libidinale et flux d’énergie - quelques considérations sur une métaphore freudienne, université Paris 7


16h / Pause café


16h30 /

- Antoine Zakka : Les dynamiques migratoires de la Turquie : entre Europe et Moyen-Orient, INALCO

- Anaïs Farine : Tanger : Portraits provisoires, université Paris 3

- Sébastien Zriem : Le flux et le reflux dans les mécanismes de persuasion des acteurs politiques en France, université Paris 13


17h30-18h / Discussion - Débat



 Vendredi matin : « Dynamiques [2] »

Intervenant : Philippe Claudin, ESPCI


10h /

- Bastien Beaufort : Géographie des « flux végétaux » : approche comparée de trois plantes d’Amérique du Sud, université Paris 3

- Isabelle George : Flux de nanoparticules de silice au travers de cellules pulmonaires humaines, université Paris 7


11h / Pause Café


11h30 /

- Roxane Dejours : Travail intellectuel et répression pulsionnelle en classe préparatoire : la difficile circulation des flux, université Paris 5

- Cécile Martin : Flux et art contemporain : Dynamique des fluides et circulation transmédiatique au XXe siècle, université Paris 3


12h30 / Discussion – Débat


 Vendredi après-midi : « Échanges »

Intervenant : Jérémie Zimmermann, La quadrature du Net


15h /

- Shirley Niclais : Les Flux de la Transfiguration - Transferts d’affects et transe chamanique chez Olivier de Sagazan, université Paris 7

- Vincent Bos : Flux et commerce international. Libéralisation économique, extraction minière et échanges internationaux. Analyse du cas péruvien des années 1990 à nos jours, université Paris 3


16h / Pause Café


16h30 /

- Rachid Mira : Flux politiques et croissance économique en Algérie, université Paris 13

- Jessica Barraza Bizama : Échanges conversationnel enfant adulte : la place des pauses et silences dans l’organisation du flux conversationnel chez l’enfant de deux à cinq ans, université Paris 5

- Jean-Charles Verheye : La participation des patients éducateurs dans les programmes d’éducation thérapeutique : vers une migration des savoirs entre patients et soignants, université Paris 13


17h30-18h / Discussion – Débat, Conclusion du colloque.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP