F. Nivière, Le rythme vivant

Article publié le 26 juin 2020

Pour citer cet article : , « F. Nivière, Le rythme vivant  », Rhuthmos, 26 juin 2020 [en ligne]. http://rhuthmos.eu/spip.php?article2576
Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

F. Nivière, Le rythme vivant, AFNIL, 2017, 126 p. – ISBN : 978-2956738008.

- Quelle est la nature véritable de l’être vivant ? Quelle est sa place au sein de la Nature, entendue comme la réalité dans son ensemble ? Cette question a traversé l’histoire de la philosophie et des sciences sans jamais trouver de réponse univoque et véritablement convaincante. Certains, nourris des pensées d’Aristote et de Bergson, ont supposé l’existence d’un souffle invisible et immatériel qui animerait le vivant et permettrait de le distinguer de la matière inerte. D’autres, dans le sillage de Descartes, ont refusé toute originalité à la vie, en la réduisant aux simples lois de la physique et de la chimie, gommant ainsi la différence entre physique et biologie. Malgré les avancées techniques spectaculaires des dernières décennies, la différence entre le vivant et l’inorganique reste une profonde énigme pour la science du XXIe siècle.


Ce travail inédit composé de trois conférences propose une hypothèse métaphysique audacieuse qui s’inscrit dans la grande tradition naturaliste inaugurée par Anaximandre et Héraclite. La piste chimique est une impasse dans la mesure où le vivant et l’inorganique sont constitués des mêmes éléments, par ailleurs fort communs dans la nature. Ce n’est donc pas en termes de propriétés, mais plutôt de rythmes qu’il faut penser leur différence. En élaborant patiemment le concept de démixtion, importé en philosophie depuis la mécanique des fluides, l’auteur pose les premières pierres d’une métaphysique naturaliste de l’écoulement universel permettant d’unifier notre pensée de la nature. Les Antésocratiques sont toujours vivants dans la physique relativiste et quantique d’aujourd’hui.

- Fabien Nivière est agrégé de philosophie. Il enseigne au lycée Jean Moulin à Draguignan.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP