Rhuthmos

PSYCHOTHÉRAPIE, PSYCHANALYSE et THÉRAPIE CORPORELLE – Colloque « Autant de bébés – Au temps du bébé – Rythmes et développement du nourrisson » – Issy-les-Moulineaux – Vendredi 6 décembre 2013

Article publié le 3 décembre 2013

Pour citer cet article : Rhuthmos , « PSYCHOTHÉRAPIE, PSYCHANALYSE et THÉRAPIE CORPORELLE – Colloque « Autant de bébés – Au temps du bébé – Rythmes et développement du nourrisson » – Issy-les-Moulineaux – Vendredi 6 décembre 2013  », Rhuthmos, 3 décembre 2013 [en ligne]. http://rhuthmos.eu/spip.php?article984
Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail
ARGUMENT


PDF - 353.2 ko

Le rythme, comme répétition et structure d’organisation de la temporalité, organise la séparation et l’altérité chez le tout-petit. Celui-ci s’inscrit dans la temporalité à partir des expériences relationnelles de continuité et de discontinuité ordinaires.


La capacité créatrice de la mère et celle du bébé permettent de restaurer ces discontinuités et offrent ainsi les conditions essentielles pour grandir et se développer en sécurité. Mais si la césure ou l’écart deviennent chaos, s’en suit une désorganisation psychique avec ses effets les plus délétères.


La période de la grossesse, l’entrée dans la vie, inaugurent un temps spécifique. Son intensité émotionnelle teinte la rythmicité des premiers liens, du développement corporel et de l’émergence du langage.


L’apport de la psychanalyse, l’approche piklérienne du développement du bébé, ainsi que les travaux d’André Bullinger au niveau sensori-moteur, envisagent de façon spécifique la fonction du rythme et l’émergence de la subjectivité du bébé. Leurs enseignements enrichissent notre écoute des parents et des bébés à partir de ces questionnements :


• Comment la vie institutionnelle d’équipes soignantes consacrées à la périnatalité peut-elle affronter les effets des nouvelles temporalités liés à la modernité et concilier, dans leur accueil, un nouvel ordre social et économique ?
• Comment l’intérêt accordé au rythme se décline-t-il dans les soins de maternage et de puériculture, ainsi que dans le travail thérapeutique avec le bébé et sa famille ?


PROGRAMME


8 h 30 ACCUEIL DES PARTICIPANTS


9 h 00 OUVERTURE DU COLLOQUE


Claude EVIN, Directeur Général de l’ARS Île-de-France


Nathalie SANCHEZ, Directrice de l’Établissement Public de Santé Erasme à Antony


9 h 30 MODERNITÉS ET NOUVELLES TEMPORALITÉS : SES INCIDENCES SUR LA PETITE ENFANCE


Pascal MICHON - Sur les rythmes de nos vies : notes à propos de quelques évolutions récentes


Alain EPELBOIN - Permanences et variations transculturelles des arts d’accommoder les rythmes des bébés


Discutant : Jean-Charles PASCAL


11 h 00 PAUSE


11 h 15 À L’AUBE DE LA VIE


Marie-Noëlle VACHERON - Grossesse et maladie mentale : une temporalité à accompagner plutôt qu’un rythme


Sylvain MISSONNIER - Basse continue et syncope dans le nid : les métamorphoses rythmiques à l’aube de la vie


Discutant : Bernard Golse (sous réserve)


12 h 45 DÉJEUNER LIBRE


14 h 00 DES LIEUX ET DES RYTHMES


Michel DUGNAT - Rythmes et institutions


Julianna VAMOS - Rythmes et lieux d’accueil


Discutante : Caroline ELIACHEFF


15 h 30 PAUSE


14 h 00 LA CLINIQUE DES RYTHMES


Catherine THIBAULT - Les enjeux de l’oralité


Dorota CHADZYNSKI - Rythmes et approche corporelle


Régine PRAT - Naissance des parents : chaos et clinique du post-trauma, changement de rythme


Discutante : Rosa MASCARO


18 h 00 CONCLUSION


André SANTINI, Député-Maire d’Issy-les-Moulineaux


Jacqueline AUGENDRE

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP