F. Jullien, Entrer dans une pensée ou Des possibles de l’esprit

Article publié le 10 janvier 2014

Pour citer cet article : , « F. Jullien, Entrer dans une pensée ou Des possibles de l’esprit  », Rhuthmos, 10 janvier 2014 [en ligne]. http://rhuthmos.eu/spip.php?article1081
Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

F. Jullien, Entrer dans une pensée ou Des possibles de l’esprit, Paris, Gallimard, 2012, 208 p.

- Qu’est-ce qu’entrer dans une pensée ? Qui ne souhaiterait par exemple entrer, le temps d’une soirée, dans une pensée aussi extérieure à la nôtre que la chinoise ? Mais on ne peut y entrer en tentant de la résumer, ou d’en présenter des notions, ou d’y distinguer des écoles, voire en en traçant l’histoire. Car on reste toujours dépendant, pour le faire, de nos perspectives implicites et de nos concepts. On n’a pas encore quitté sa pensée. Donc on n’a pas pu entrer dans l’autre.


C’est pourquoi je proposerai ici, à titre de travaux pratiques, de commencer par lire une simple phrase de chinois : les premiers mots du Yi-king sur le commencement. De la lire du dedans : dans son énoncé et dans son commentaire. Comme aussi du dehors, qu’il soit de la Bible, de la Grèce et de nos prochain et plus lointain Orients.


S’érige alors progressivement un seuil qui fait entrer. Du même coup, se répartissent, de part et d’autre, divers possibles de la pensée. Et surgit soudain devant nous une tâche immense : concevoir une histoire de l’avènement de l’esprit qui ne relève plus de la seule Europe.

- Philosophe et sinologue, François Jullien est titulaire de la Chaire sur l’altérité au Collège d’études mondiales de la Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP