M. I. Guinzbourg, Le rythme en architecture

Article publié le 3 avril 2014

Pour citer cet article : , « M. I. Guinzbourg, Le rythme en architecture  », Rhuthmos, 3 avril 2014 [en ligne]. http://rhuthmos.eu/spip.php?article1151
Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

M. I. Guinzbourg, Le rythme en architecture, Paris, Infolio, 2010, 138 p.

- Voici le premier ouvrage de M.I. Guinzbourg, publié en 1923, la même année que Vers une architecture de Le Corbusier. Cette brève traversée de l’histoire de l’architecture, à la recherche de modèles susceptibles d’accompagner les transformations sociales modernes, s’appuie sur la notion de rythme, considéré comme le fondement du langage architectural. La théorie de Guinzbourg marque l’irruption de l’histoire et de la culture dans la conception même de l’architecture.

- Moisseï Iakovlévitch Guinzbourg, né à Minsk en 1892, a été dans les années 1920-1930 l’un des principaux représentants du mouvement constructiviste dans l’architecture soviétique. Son nom est associé à de nombreuses expérimentations de formes nouvelles formes d’habitat, en particulier à la fameuse Dom-Kommuna (Maison-commune), sorte de standard résidentiel soviétique. Il a défendu ses conceptions à travers son enseignement à l’Institut supérieur technique de Moscou, la direction de la revue L’Architecture contemporaine et la publication d’ouvrages théoriques. Il est mort en 1946.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP