N. Fabry, V. Picon-Lefebvre, B. Pradel (dir.), Narrations touristiques et fabrique des territoires. Quand tourisme, loisirs et consommation réécrivent la ville

Article publié le 30 avril 2015

Pour citer cet article : , « N. Fabry, V. Picon-Lefebvre, B. Pradel (dir.), Narrations touristiques et fabrique des territoires. Quand tourisme, loisirs et consommation réécrivent la ville  », Rhuthmos, 30 avril 2015 [en ligne]. http://rhuthmos.eu/spip.php?article1526
Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

N. Fabry, V. Picon-Lefebvre, B. Pradel (dir.), Narrations touristiques et fabrique des territoires. Quand tourisme, loisirs et consommation réécrivent la ville, Paris, L’œil d’or, 2015, 256 p.

- Quel est le point commun entre le parc Disneyland Paris, le projet Euro Las Vegas à Madrid, le pèlerinage de San Juan de los Lagos au Mexique, le Festival International de Jazz de Montréal, le magasin Louis Vuitton de Tokyo ou l’animation du port Édouard-Herriot de Lyon ? Ce sont des lieux, monuments, infrastructures tournés vers le tourisme et les loisirs, et des événements, projets, stratégies qui les animent, les mettent en scène et les organisent à dessein. Ils deviennent des leviers d’aménagement, de valorisation et de développement économique des territoires. Ils reflètent l’importance du tourisme et des loisirs sur l’évolution des espaces, les temps et usages des villes grâce à leur capacité à attirer, divertir et retenir de nombreux visiteurs – touristes, excursionnistes ou habitants. Le tourisme et les loisirs agissent de trois manières sur la fabrique des territoires. Ils thématisent les discours des acteurs de la fabrique de la ville, qu’ils soient élus, opérateurs, entreprises. Ils hybrident les pratiques et expériences urbaines entre tourisme, récréation, affaires, consommation. Ils transforment les sites, architectures, services qui s’inscrivent dans de nouvelles narrations et de nouveaux imaginaires.


La notion de narration touristique permet de rendre compte de l’affaiblissement de la dichotomie entre touristes et habitants au profit de la figure d’un visiteur-consommateur. Cette notion peut servir de fil rouge pour relier l’analyse des discours, des pratiques et des aménagements et permet de comparer des cas d’études très divers en France et à l’étranger qui témoignent tous de l’impact grandissant du tourisme et des loisirs dans la fabrique des territoires.


L’ouvrage rassemble des contributions de chercheurs français et étrangers, selon des approches disciplinaires diverses : économie, urbanisme, architecture, sociologie, histoire…


– Table des matières –


Introduction, N. Fabry (LVMT), V. Picon-Lefebvre (IPRAUs), B. Pradel (LVMT)


I/ L’aménagement des territoires périurbains par les parcs à thèmeNéolibéralisme, mondialisation de l’industrie du jeu et création d’espace urbain. Réflexion à partir de la stratégie globale de Las Vegas Sands Corporation. N. Baron-Yelles (LVMT), S. A. Clave (Université Rovira i Virgilie de Tarragone) • La ville Disney : entre nostalgie et futurisme. V. Picon-Lefebvre (IPRAUS) • Desserte TGV et développement du « tourisme de site ». Le cas de Disneyland Paris et du Futuroscope. M. Delaplace (Lab’Urba), J. Perrin (LVMT)


II/ La transformation des villes par les rythmes touristiques événementielLes activités portuaires transformées en objets de visite. Le cas de Saint-Nazaire et de Lyon Edouard-Herriot. C. Colin (LVMT) • Industrie festivalière, tourisme culturel et développement urbain à Montréal. B. Pradel (LVMT) • Tourisme religieux et transformations urbaines au Mexique. David Navarrete Escobedo et Alma Pineda Almanza, Professeurs à la Division d’Architecture Art et Design –DAAD- de l’Université de Guanajuato au Mexique


III/ La mutation des territoires par l’hybridation des pratiques du tourisme et des loisirsOrganiser des rencontres et événements professionnels à Disneyland Paris. N. Fabry, S. Zeghni (LVMT) • Le binôme tourisme-luxe, une nouvelle composante du marketing urbain. L. Fang (Lab’Urba) • L’influence du tourisme sur l’expérience quotidienne de la mobilité. Le cas du RER A entre Paris et Disneyland. D. Lefrançois, (Lab’urba) B. Pradel, G. Simon (LVMT)


Postface : If tourism is anything, maybe it can be identified ! L. Devisme (CRENAU)

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP