A. Jaspart, Aux rythmes de l’enfermement. Enquête ethnographique en institution pour jeunes délinquants

Article publié le 23 mai 2016

Pour citer cet article : , « A. Jaspart, Aux rythmes de l’enfermement. Enquête ethnographique en institution pour jeunes délinquants  », Rhuthmos, 23 mai 2016 [en ligne]. http://rhuthmos.eu/spip.php?article1812
Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

A. Jaspart, Aux rythmes de l’enfermement. Enquête ethnographique en institution pour jeunes délinquants, Bruxelles, Emile Bruylant, coll. « Galets rouges », 2015, 302 p.



- Durant près d’un an, l’auteure s’est plongée dans le quotidien de trois institutions d’enfermement pour jeunes garçons poursuivis par la justice en Belgique francophone. En privilégiant une approche ethnographique, il s’agissait d’étudier de l’intérieur ces institutions spécialisées pour en éclairer le fonctionnement quotidien et les pratiques développées en régime fermé. Dans une ambiance filmographique, l’ouvrage invite le lecteur à vivre le temps d’un enfermement en suivant, pas à pas, le cheminement de la chercheuse : la structuration des espaces ; la rencontre des acteurs en présence ; l’organisation des temporalités ; l’observation au cœur des rapports entre intervenants et adolescents ; la force de l’humour ainsi que la découverte des espaces interstitiels, en marge de la prise en charge formalisée et collective, là où la contrainte peut se faire oublier et des relations de confiance se nouer.


En partant de ces différentes dimensions de la vie institutionnelle, décrites tant du côté des professionnels que des jeunes, dans leurs aspects tant offerts aux regards que cachés, la recherche permet de comprendre les relations qui se développent entre les uns et les autres dans les centres fermés pour mineurs, d’en saisir les missions ainsi que les contradictions et les limites qui les traversent.


Cet ouvrage aspire à alimenter les réflexions et les réflexes des praticiens et des citoyens curieux de dépasser les discours publics basés sur l’émotivité ou l’évidence concernant la délinquance juvénile et les réponses à y apporter.



- Alice Jaspart est licenciée en anthropologie et en criminologie, docteur en criminologie de la Faculté de droit et de criminologie de l’ULB. Elle est actuellement chargée de recherches FNRS au Centre de recherches criminologiques de l’ULB et stagiaire postdoctorante au Département de criminologie de l’Université d’Ottawa.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP