Rhuthmos

Note sur le rythme en germanistique

Article publié le 25 juin 2010

Pour citer cet article : Rhuthmos , « Note sur le rythme en germanistique  », Rhuthmos, 25 juin 2010 [en ligne]. http://rhuthmos.eu/spip.php?article25
Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

- En germanistique, il faut citer les travaux d’Olivier Hanse (Université de Saint-Étienne) :


- Rythme et civilisation dans la pensée allemande autour de 1900, Rennes, Uni. de Rennes, 2007, 398 p. http://tel.archives-ouvertes.fr/tel...


- L. Klages, Vom Wesen des Rhythmus (1934). Trad. La Nature du rythme. Pour comprendre la philosophie vitaliste allemande, Paris, L’Harmattan, 2004.


- « Zwischen Lebensreform, Körperkultur und Lebensphilosophie : Rhythmus und Zivilisation um 1900 », Hestia 23, 2008/09.


- « A la recherche du travail joyeux : la théorie de Karl Bücher et son influence sur le mouvement du rythme », Le Texte et l’idée 24, 2009.


- « „Mechanische“/ „automatische Bewegung“ vs. „lebendige Bewegung“ : Spaltungen innerhalb der „Rhythmusbewegung“ im Lichte von Klages’ Darwin-Kritik », Hestia 21, 2002/03, pp. 145-161.



- Il faut également noter l’ouvrage important de Clémence Couturier-Heinrich (Université d’Amiens) tiré de sa thèse :


- Aux origines de la poésie allemande. Les théories du rythme des Lumières au Romantisme, Paris, CNRS Éditions, 2004.


- Ainsi que son article : « “Tendance naturelle au rythme” et “observation instinctive de la mesure” : l’inscription du rythme dans le domaine du spontané chez Johann Georg Sulzer et August Wilhelm Schlegel », Revue germanique internationale, 18/2002.



- Enfin, il convient de citer les travaux menés par de jeunes germanistes de l’Université de Yale, en particulier Kristina Mendicino, coorganisatrice du colloque « SEM : Materializing Signs in Rhythm, Gravity, and Figures », Yale University, New Haven. February 26 - 27, 2010.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP