N. Aubert et C. Haroche (dir.), Les Tyrannies de la visibilité. Être visible pour exister ?

Article publié le 15 février 2011

Pour citer cet article : , « N. Aubert et C. Haroche (dir.), Les Tyrannies de la visibilité. Être visible pour exister ?  », Rhuthmos, 15 février 2011 [en ligne]. http://rhuthmos.eu/spip.php?article277
Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

- N. AUBERT & C. HAROCHE (dir.), Les Tyrannies de la visibilité. Être visible pour exister ?, Paris, Érès, 2011, 360 p., coll. Sociologie clinique dirigée par Vincent de Gaulejac.


La visibilité est un terme qui revient aujourd’hui de façon récurrente dans le débat public. Nous vivons une injonction permanente à rendre visible ‒ à travers les médias, les réseaux sociaux, les blogs, Internet... ‒ ce que nous sommes et ce que nous faisons, sous peine d’être voués à une inexistence sociale et psychique.


Pourquoi et comment l’exigence de visibilité a-t-elle pris une telle ampleur aujourd’hui ? Quelles en sont les manifestations et les conséquences à différents niveaux, celui de la société dans son ensemble, celui du travail, de la vie politique, de la façon de communiquer, celui du rapport à soi et à l’autre ? L’invisible est-il devenu inutile ? En acceptant d’être réduits à ce que nous offrons au regard, à nos seules apparences, ne renonçons-nous pas à notre intériorité la plus profonde, cette intimité de soi qu’on appelait le for intérieur ?


Cet ouvrage s’attache à répondre à ces questions en montrant comment le refus de se soumettre à cet impératif de transparence révèle le désir, la volonté, le besoin de préserver quelque chose d’un espace d’expérience intérieure, fondement de l’ultime liberté de l’individu.

- Nicole Aubert est professeur à ESCP Europe et membre du Laboratoire de changement social de l’université Paris 7. Elle est présidente du Comité de recherche sociologie clinique de l’AISLF et présidente du CRISHYP (Centre de recherches sur l’individu et la société hypermodernes) à ESCP Europe.

- Claudine Haroche est directeur de recherches au CNRS (centre Edgar-Morin, IIAC-EHESS).

- Co-Auteurs : Jacqueline BARUS-MICHEL - Joseph BELLETANTE - Joel BIRMAN - Jean-philippe BOUILLOUD - Teresa cristina CARRETEIRO - Jamil DAKHLIA - Vincent DE GAULEJAC - Eugene ENRIQUEZ - Florence GIUST-DESPRAIRIES - Nathalie HEINICH - Nolwenn HENAFF - Francis JAUREGUIBERRY - Mohamed MAALEJ - Jan SPURK - Serge TISSERON - Elisabeth TISSIER-DESBORDES - Anne VINCENT-BUFFAULT - Paul ZAWADZKI.

- Le sommaire est accessible ICI.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP