C. Laplantine, Émile Benveniste. L’inconscient et le poème

Article publié le 11 juin 2011

Pour citer cet article : , « C. Laplantine, Émile Benveniste. L’inconscient et le poème  », Rhuthmos, 11 juin 2011 [en ligne]. http://rhuthmos.eu/spip.php?article367
Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

C. Laplantine, Émile Benveniste. L’Inconscient et le Poème, Limoges, Lambert Lucas, 2011, 300 p.

- Avec Benveniste, c’est toute la théorie du langage qui se transforme en abandonnant le réalisme. On savait que Benveniste rendait possible une poétique, on sait aujourd’hui qu’il l’a conçue en étudiant Baudelaire ; on découvre la « conversion du point de vue » que cette poétique a représentée pour lui et qu’elle représente désormais aussi pour nous qui le lisons. Le présent ouvrage met en lumière l’importance de sa réflexion sur l’inconscient dans le langage à la suite de Bréal, Saussure, Boas, Sapir, et donne une première analyse de son Baudelaire.

- Chloé Laplantine est docteur en langue et littérature françaises de l’Université Paris 8. Membre du groupe Polart (Poétique et politique de l’art), elle mène des recherches sur la poétique et l’histoire des idées linguistiques.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP