M. Leopizzi, Henri Meschonnic dans « tous ses états »

Article publié le 14 avril 2012

Pour citer cet article : , « M. Leopizzi, Henri Meschonnic dans « tous ses états »  », Rhuthmos, 14 avril 2012 [en ligne]. http://rhuthmos.eu/spip.php?article557
Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

M. Leopizzi, Henri Meschonnic dans « tous ses états ». Poème, essai, langage, Paris, Hermann, 2012, 650 p.

- Auteur d’une œuvre monumentale où critique, création littéraire, linguistique, philosophie et traduction interagissent, ouvrage après ouvrage, Henri Meschonnic exprime sa pensée avec cohérence et conjugue son dire théorique avec son faire pratique. Cette démarche harmonieuse, qui se diffuse tout au long de ses essais, traductions et recueils de poèmes, implique une interdépendance indissoluble entre textes de réflexion et textes de création. Poète en toutes choses – il réfléchit, s’exprime et écrit en concevant tout sous l’angle poétique, dans ses recueils de poèmes et dans ses livres de théorie – Meschonnic « joue » avec le langage et crée des néologismes. En s’opposant au dualisme du signe, dans tous ses travaux, Meschonnic propose une pensée du rythme et travaille à une théorie du langage qui englobe la poétique, l’éthique et le politique. Convaincu que la poésie est l’union maximale du langage et de la vie et qu’elle joue un rôle fondamental parce qu’elle est un acte éthique et politique qui transforme celui qui écrit et celui qui lit, Meschonnic « vit poème » et exhorte à penser poème pour penser société.

- Marcella Leopizzi est chercheur en littérature française à l’université de Bari (Italie).


On trouvera un compte rendu de cet ouvrage ICI.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP