Rhuthmos

Un article de Taku Kuroiwa, Xavier Leroux et Darwin Smith : « De l’oral à l’oral : réflexions sur la transmission écrite des textes dramatiques au Moyen Âge », Médiévales, 2010.

Article publié le 2 avril 2013

Pour citer cet article : Rhuthmos , « Un article de Taku Kuroiwa, Xavier Leroux et Darwin Smith : « De l’oral à l’oral : réflexions sur la transmission écrite des textes dramatiques au Moyen Âge », Médiévales, 2010.  », Rhuthmos, 2 avril 2013 [en ligne]. http://rhuthmos.eu/spip.php?article854
Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

T. Kuroiwa, X. Leroux et Darwin Smith, « De l’oral à l’oral : réflexions sur la transmission écrite des textes dramatiques au Moyen Âge », Médiévales, N° 59, 2010, p. 17-40.

Ce présent travail vise à analyser le processus d’enregistrement du texte dramatique à deux niveaux. Il consiste d’abord en la structuration mentale d’un discours syntaxiquement organisé, le formatage, à l’aide de diverses conventions d’écriture comme la versification. Il procède ensuite d’une notation ou d’une transcription à usage tant théâtral que non-théâtral, la formalisation, dont la logique de travail répond à chaque situation de réalisation matérielle, comme la performance théâtrale, la lecture, la méditation, l’enseignement, etc. Les témoins scripturaires obtenus se laissent difficilement répartir dans les catégories utilisées jusqu’à présent.


La prise en compte de la formalisation et du formatage nous amène à éclairer les irrégularités métriques ou rimiques, insertions et autres procédés d’élaboration comme autant de témoins de la vie performative (ou active) de la matière transmise. L’historiographie du théâtre médiéval s’est longtemps attachée à distinguer les bons des mauvais manuscrits sans tenir compte de la mouvance textuelle inhérente à la transmission des textes. Les critères d’analyse que nous avons tenté d’établir permettent de réévaluer les différents représentants d’une famille en termes, non de qualité, mais de nature et de fonction, afin d’aboutir à une conception globalisante des mécanismes de production mentale et écrite des textes dramatiques.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP