C. Bouton, Le temps de l’urgence

Article publié le 21 juin 2013

Pour citer cet article : , « C. Bouton, Le temps de l’urgence  », Rhuthmos, 21 juin 2013 [en ligne]. http://rhuthmos.eu/spip.php?article926
Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

C. Bouton, Le temps de l’urgence, Lormont, Le bord de l’eau, 2013, 245 p.

- Rares sont les personnes aujourd’hui à ne pas être touchées de près ou de loin par l’urgence, aussi bien dans leur vie professionnelle que privée. Le manque de temps, la nécessité de toujours se presser, sont devenus le lot quotidien de notre postmodernité. Nous vivons le temps de l’urgence, au double sens d’une époque dominée par ce phénomène envahissant, et d’une forme de temps spécifique imprégnée par des normes sociales de rentabilité à court terme. S’appuyant sur des sources diverses, des philosophes (Marx, Heidegger et Foucault), des sociologues (Nicole Aubert et Hartmut Rosa), ou encore des témoignages de salariés, etc., ce livre s’attache à décrire l’extension de l’urgence dans les différents domaines de la société et à instruire certaines des questions qu’elle soulève : Quelles sont ses conséquences, en particulier sur le rapport des individus au temps ? Quelles sont ses multiples causes ? Dans quelle mesure faut-il compter, parmi celles-ci, les nouvelles technologies de l’information et de la communication, qui semblent accélérer notre rythme de vie ? Comment faire le départ entre les « vraies » et les « fausses » urgences, les « bonnes » et les « mauvaises » ? Au nom de quelles valeurs ? Cet ouvrage n’est pas seulement un diagnostic, il se veut également une réflexion sur les remèdes à apporter : il propose des pistes juridiques et politiques qui supposent une analyse critique du capitalisme et de la course à la productivité qui le caractérise ; il invite enfin à distinguer l’urgence de la vitesse ou de l’accélération, en soutenant que le contrepoint de l’urgence n’est pas la lenteur, mais le loisir compris comme un libre usage du temps dans son contenu et dans son rythme.

- Christophe Bouton est professeur de philosophie à l’Université Michel de Montaigne-Bordeaux 3. Il a consacré une grande partie de ses travaux aux questions du temps et de l’histoire dans la pensée moderne et contemporaine. Il a publié notamment Temps et liberté (PUM, 2007), J’ai pas le temps ! (Gallimard Jeunesse, 2010, Prix Thyde Monnier 2010 de la SGDL), et a édité, avec Bruce Bégout, le volume collectif Penser l’histoire. De Karl Marx au siècle des catastrophes (L’éclat, 2011).

- On trouvera une recension de ce livre ici.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP