P. Roquet, M. J. Gonçalves, L. Roger, A. P. Viana-Caetano, Temps, temporalité et complexité dans les activités éducatives et formatives

Article publié le 7 septembre 2013

Pour citer cet article : , « P. Roquet, M. J. Gonçalves, L. Roger, A. P. Viana-Caetano, Temps, temporalité et complexité dans les activités éducatives et formatives  », Rhuthmos, 7 septembre 2013 [en ligne]. http://rhuthmos.eu/spip.php?article967
Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

P. Roquet, M J Gonçalves, L. Roger, A P Viana-Caetano, Temps, temporalité et complexité dans les activités éducatives et formatives, Paris, L’Harmattan, 2013, 222 p.

- Les conceptions du temps, aussi bien que son organisation sociale et culturelle expriment les convictions les plus profondes de toute époque et de toute culture. Cet ouvrage est centré sur les temporalités sociales articulées aux temporalités individuelles, et sur les interactions qui se tissent entre ces temporalités. L’intention est d’organiser une diversité de points de vue d’auteurs soutenus par le paradigme de la complexité permettant la compréhension des conflits temporels dont il est question, tout en favorisant également une récursivité créative entre eux. Le contenu des articles de cet ouvrage nous conduit à discuter des temporalités éducatives et formatives à travers les perspectives évoquées par les différents contributeurs. Le temps se présente, d’une part, comme un phénomène irrationnel, réfractaire à toute formule conceptuelle, mais d’autre part, dès qu’on essaye de le représenter il prend d’une façon naturelle l’aspect d’une ligne droite. Les arguments développés par les auteurs soulignent les tensions visant à opposer entre elles des formes différentes de temps vécu mais aussi opposer celles ci à un temps cosmique, universel et existentiel. Les temporalités s’inscrivent dans des formes d’expérience humaine, voire des figures temporelles de l’existence de l’être, saisissables ou insaisissables dans une relation triangulaire passé/présent/futur. L’état complexe du temps et la complexité des temporalités s’explorent dans la signification d’un entrecroisement opéré par chaque individu, qui englobe, dans son expérience, la simultanéité de différents niveaux temporels, dans lesquels il peut prendre des positions temporelles également diversifiées. Il s’agit davantage d’une dialectique entre expériences vécues dans des temps isolés et discontinus dans les sphères éducatives et formatives.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP