Pour une éthique et une politique du rythme

Dernier ajout : 6 décembre 2020.


  • Si le pouvoir – qu’il soit pouvoir d’agir et d’exister ou pouvoir de soumettre et de dominer – est désormais lié aux rythmes de l’individuation, l’éthique et la politique ne peuvent être qu’une éthique et une politique du rythme.


Rubriques voisines

Comment penser le pouvoir dans le monde contemporain ?

Rythmes des corps

Rythmes du langage

Rythmes du social

Pour une éthique et une politique du rythme


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette