Pour une éthique et une politique du rythme

Dernier ajout : 6 décembre 2020.


Si le pouvoir – qu’il soit pouvoir d’agir et d’exister ou pouvoir de soumettre et de dominer – est désormais lié aux rythmes de l’individuation, l’éthique et la politique ne peuvent être qu’une éthique et une politique du rythme.


RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP