Rhuthmos

SOCIOLOGIE – Journée d’études : « L’État réactif : acteurs, politiques et temporalités de l’urgence » – ENS Cachan – 21 novembre 2013

Article publié le 8 novembre 2013

Pour citer cet article : Rhuthmos , « SOCIOLOGIE – Journée d’études : « L’État réactif : acteurs, politiques et temporalités de l’urgence » – ENS Cachan – 21 novembre 2013  », Rhuthmos, 8 novembre 2013 [en ligne]. http://rhuthmos.eu/spip.php?article1009
Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail
PDF - 424.3 ko
Journée d’études : « L’État réactif : acteurs, politiques et temporalités de l’urgence » – ENS Cachan – 21 novembre 2013


Matinée : salle Pollak (bâtiment Laplace, 2e étage)


8h30| Accueil des participant.e.s


9h00-9h15| INTRODUCTION - Propositions pour une sociologie de l’urgence. Entrer par l’action publique, Edouard Gardella (ISP Cachan, ATER Université de Reims)


9h20-11h00 | TABLE RONDE INAUGURALE - Urgence et accélération

Avec Hartmut Rosa (Professeur de sociologie, Université de Iéna), Pascal Michon (Professeur en Lettres supérieurs, lycée Claude Monet) et Christophe Bouton (Professeur de philosophie, Université Bordeaux 3), invités d’honneur de la journée d’étude.


11h00-11h15| Pause


11h15-13h15| SESSION 1 - Urgence et administration d’Etat : le temps programmé, présidée par Frédérique Chave (CMH-CNRS)


“L’invention des délais. Pourquoi l’administration doit-elle répondre dans les temps ?”, Pierre-Yves Baudot (MCF UVSQ, CEE-Sciences Po) ; “La Russie : entre l’État planificateur et l’Etat réactif”, Mariia Rubtcova (Sociologue, Université de Saint-Pétersbourg) et Sergueï Gachkov (philosophe, Université de Saint-Pétersbourg) ; “Quand les policiers négocient l’urgence”, Laurent Bonelli (MCF Université Paris Ouest, ISP).


12h15-13h15| Discussion de la session 1


13h15-14h30| Déjeuner


Après-midi : salle des conférences (Pavillon des Jardins)


14h30-16h00| SESSION 2 - L’urgence dans le maintien de l’ordre : la production quotidienne de la réactivité, présidée par Laurence Dumoulin (ISP-CNRS)


“Polyrythmie de l’action publique : la mise en œuvre des zones de sécurité prioritaires”, Mathilde Darley (CNRS, Centre Marc Bloch, Berlin) et Jérémie Gauthier (sociologue, Centre Marc Bloch, Berlin) ; “Le juge administratif et l’urgence”, Karine Bala (magistrat administratif).


15h10-16h00| Discussion de la session 2


16h00-16h15| Pause


16h15-18h15| SESSION 3 - L’urgence dans l’assistance : l’articulation problématique des horizons temporels, présidée par Pascale Laborier (Professeur de science politique, Paris Ouest, ISP)


“Imposer des changements de temporalités comme mode d’accompagnement exercé par les assistants sociaux et médecins généralistes”, Bertrand Oberson (sociologue, Université de Fribourg) ; “Haïti – L’institutionnalisation d’urgences « par le bas »”, Jan Worlein (politiste, ISP) ; “Des jeunes dans le circuit de l’urgence sociale : contournements de la temporalité de l’urgence et institutionnalisation de l’infra-assistance juvénile”, Céline Rothé (Politiste, EHESP)


17h15-18h15| Discussion de la session 3


18h15-18h30| CONCLUSION GÉNÉRALE

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP