Rhuthmos

MUSICOTHÉRAPIE – Appel à interventions pour la 8e rencontre de Musicothérapie active – Paris – 8-9 novembre 2014

Article publié le 20 juin 2014

Pour citer cet article : Rhuthmos , « MUSICOTHÉRAPIE – Appel à interventions pour la 8e rencontre de Musicothérapie active – Paris – 8-9 novembre 2014  », Rhuthmos, 20 juin 2014 [en ligne]. http://rhuthmos.eu/spip.php?article1223
Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail
– 8e RENCONTRE DE MUSICOTHÉRAPIE ACTIVE –


Paris, samedi 8 et dimanche 9 novembre 2014


La geste rythmo-musicale.

Les rythmes de la créativité en musicothérapie active


Avise-toi de savoir quel rythme tient les hommes dans ses filets

Archiloque


APPEL À INTERVENTIONS



Le thème de la créativité a été retenu pour notre rencontre de cette année 2014. Ce choix est un risque car le thème – pourtant très demandé – est ressassé et rebattu, mis un peu à toutes les sauces, très général, et même assez abstrait bien que son sens le ramène étymologiquement à la création vivante. La créativité n’est donc pas une simple idée, elle est liée à l’incarnation concrète.


Si ce thème est tellement demandé, c’est qu’il doit répondre au souci d’en préciser le sens. La « créativité » pose question par son ambiguïté et par son indétermination issue de la multiplicité des apparences dont on l’affuble.


Deux conceptions majeures la définissent :

- Soit comme capacité de créer et fabriquer des objets. Cette acception-piège se retrouve facilement dans certains groupes de thérapie à media où l’on est amené à produire des objets divers peinture, modelage, etc. Elle est aussi celle des entreprises industrielles qui ont mis au point des méthodes de créativité afin d’inventer tout ce qu’on veut. Confondue avec la production d’objets ou avec l’innovation, n’est-elle pas souvent associée avec l’idée de « faire » et de faire « du nouveau » et du « toujours mieux… que les autres » ? Hypertrophie des « Ego » au détriment d’une véritable expérience de construction narcissique.

- Soit comme un état donnant le sentiment que la vie vaut la peine d’être vécue parce qu’on lui donne du sens (Winnicott). Cette seconde acception prend évidemment place dans nos démarches thérapeutiques. Elle implique que la créativité n’est pas un objet manipulable ni réductible à des méthodes pédagogiques ou thérapeutiques.

Le véritable archer n’a besoin ni d’arc ni de flèche. Proverbe chinois

Y aurait-il une spécificité de la créativité en musicothérapie ? En quoi épouser un rythme musical est-il différent de peindre un tableau, modeler une forme ou découper du papier ?


Le rythme-musical n’est pas un objet. Le sens du rythme n’est pas une affaire de maîtrise mais plutôt de disponibilité. C’est d’ailleurs plutôt le rythme qui nous tient dans ses filets grâce à la mémoire qui est son outil – « L’homme est joué beaucoup plus qu’il ne joue. » (Jousse)


De plus, la situation thérapeutique peut perdre de son efficacité si elle s’attarde sur l’esthétique romantique ou sur le beau « fait exprès » et donc fabriqué selon des normes ou des « anti-normes » en cours. Qu’en est-il du soignant et du soigné impliqués dans une relation rythmo-musicale qui se veut créative ?


L’arc fut sans doute le premier des instruments musicaux. Il était aussi, une arme de guerre redoutable alliant ainsi l’art de la vie à l’art de la mort (Quignard). La créativité n’implique-elle pas l’agressivité ? Pulsion de vie et pulsion de mort sont intimement mêlées.


Dans le cadre de nos échanges, nous vous invitons à venir raconter votre quotidien et vos réflexions. Vos réussites autant que vos déboires.


Groupe KRT – 42, rue des fleurs 78220 Viroflay

Tel : 01 30 24 68 63

Mail : carmina.carmina@free.fr

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP