Rhuthmos

ARTS PLASTIQUES et VIDEO – Exposition de Mark Lewis : « Above and Below » – BAL – Paris – du 5 février au 3 mai 2015

Article publié le 3 février 2015

Pour citer cet article : Rhuthmos , « ARTS PLASTIQUES et VIDEO – Exposition de Mark Lewis : « Above and Below » – BAL – Paris – du 5 février au 3 mai 2015  », Rhuthmos, 3 février 2015 [en ligne]. http://rhuthmos.eu/spip.php?article1470
Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail


Exposition de Mark Lewis


« Above and Below »


5 février-3 mai 2015

Commissaires : Chantal Pontbriand et Diane Dufour


LE BAL – 6 impasse de la Défense, 75018 Paris, www.le-bal.fr



- L’œuvre de ce cinéaste canadien (né en 1958) fait dialoguer cinéma, photographie et peinture. Ses plans-séquences courts et silencieux, comme les premiers films des frères Lumière, opèrent par prélèvement d’un fragment de réel, dans une même unité de temps, d’espace et d’action.


Tout ce qui surgit au fil des images obéit au cours aléatoire de la vie. Mark Lewis privilégie ainsi l’irruption de l’accident à la narration construite, l’incursion dans un déroulement imprévisible à la reconstitution d’une scène.


Sont particulièrement scrutés les moments de pause ou de transition, les micro-événements et les gestes infimes du quotidien. De ce théâtre familier, ils révèlent les tensions intérieures mais aussi la part d’énigme. Le rythme lent du film accentue cette sensation de mystère, d’étrangeté qui naît de l’attention extrême portée aux choses.


Concentrer notre regard, le ralentir, qu’il devienne à la fois flottant et inquisiteur est pour Mark Lewis le moyen le plus sûr de nous rendre sensibles à la poésie du rien et conscients de l’enjeu du tout. Ces petits détails sous-tendent-ils une mécanique plus globale ? De quels espaces géographique, social ou politique ces bribes de réel témoignent-elles ? De quelles ruptures sont-elles les indices ? Que ce soit dans le surplomb ou l’infiniment petit, le temps immuable ou transitoire, il importe avant tout ici de contempler les vestiges de nos utopies modernes.


L’exposition présentera un ensemble de sept films montrés pour la première fois à Paris : The Pitch (1998), Cold Morning (2009), Hendon F.C. (2009), Forte ! (2010), Cigarette Smoker at the Cafe Grazynka Warsaw (2010), The Moving Image (2011) et Above and Below the Minhocão (2014).

- A l’occasion de l’exposition, LE BAL publie le livre Mark Lewis – Above and Below, 304 pages, 289 images en couleurs, Conception graphique : Agnès Dahan, Textes de Mark Lewis et Chantal Pontbriand, Publié par LE BAL, Distribué par Les Presses du Réel, 37 euros.

- À VOIR AUSSI : L’exposition « Mark Lewis. Invention au Louvre ». Au musée du Louvre, Paris, du 9 octobre 2014 au 31 août 2015. En parallèle, le musée du Louvre présente jusqu’au 31 août 2015 quatre films conçus par Mark Lewis à partir des collections du musée.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP