Rhuthmos

ÉTUDES GRECQUES ET LATINES – Anciennes muses et nouvelles muses + École de métrique (3-5 NOVEMBRE 2011)

Article publié le 10 octobre 2011

Pour citer cet article : Rhuthmos , « ÉTUDES GRECQUES ET LATINES – Anciennes muses et nouvelles muses + École de métrique (3-5 NOVEMBRE 2011)  », Rhuthmos, 10 octobre 2011 [en ligne]. http://rhuthmos.eu/spip.php?article430
Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail
DAMON XXVI – Anciennes muses et nouvelles muses

(vendredi 4 et samedi 5 novembre 2011)

et

École de métrique

(jeudi 3 et vendredi 4 novembre 2011)


Ce DAMON hébergera pour la troisième fois l’École de métrique (grecque / romaine, mais c’est le tour du grec), une entreprise commune des Écoles Normales de la rue d’Ulm et de notre groupe. Une douzaine d’étudiantEs seront initiéEs à l’analyse métrique antique dans des ateliers (learning by doing) qui auront lieu pendant l’après-midi du jeudi 3 novembre et la matinée du vendredi 4. La formation complète prévoit encore une séance à Paris (métrique et musique grecques).


Les Diablerets : Le village est situé en-dessous du glacier du même nom. Le centre du village se trouve à une altitude de 1160 mètres. Des vêtements d’hiver seront donc nécessaires, mais il est improbable qu’il neige déjà en novembre. Depuis la gare des Diablerets, on monte en 15 minutes à pied au chalet du Vionnet où se tiendront les conférences et les repas communs. Les participants trouveront un chalet moderne et équipé pour recevoir des hôtes, avec literie (par mesure de simplification, il serait utile que ceux qui le peuvent prennent un sac de couchage et un linge de toilette). Le chalet dispose de trois chambres (1 lit/ 1+1 lits/ 1+1 lits) et d’un dortoir pour 9 personnes avec 3 WC et 2 douches (tél. 024 492 10 44). Et si nous dépassons le nombre, un second chalet est à disposition. Amenez de l’intérêt et des souliers étanches qui permettent de ne pas glisser dans la neige, des pantoufles, si possible, un sac de couchage ou des draps.



– École de métrique –


Jeudi 3 novembre 2011


Section I (débutants : Martin Steinrück) section II (avancés)


14h00 : causerie : les instruments – Sylvain Perrot : corrections des devoirs


14h30 : 1er exercice : séquences de rythmes (notation musicale) dans l’« hexamètre » : structures annulaires


15h15 : Pause café


15h30 : schémas du « trimètre iambique » Ann-Iris Munoz : corrections des devoirs


15h45 : en groupe : plaisanteries (Sénèque et Eschyle) d’Aristophane


16h30 : Pause café


17h00 : causerie : l’épode d’Archiloque et l’épiploké chez Sappho et Alcée


17h30 : analyse : les fins de mots en Sappho 58 Voigt


18h00 : les accents et Alcée 160 LP = 295 Libermann


18h15 : On prépare une roeschti


Vendredi 4 novembre 2011


8h00 : petit déjeuner


9h00 : causerie sur la syntaxe strophique et les accents


9h45 : pause


10h00-11h30 : analyse en groupes de Pindare O1


12h00 : grignotage (peu de vin), arrivée des autres DAMONiens jusqu’à 14h (balades ?)



– DAMON programme provisoire –


Tout moment est moderne, mais il y a des décalages entre les générations, qui, dans leurs confrontations, leurs plaintes, leurs triomphes, nous permettent de saisir les spécificités d’une tradition rythmique. On parle alors comme, au Ve siècle, Aristophane, d’ancienne muse ou de nouvelle muse, entre tragédie et comédie, entre Eschyle et Euripide, entre Pindare et Timothée, etc. Mais ce décalage existe aussi entre la tradition classique et celle qu’aprennent les écoliers à l’époque hellénistique, entre Ovide qui défend Callimaque et Virgile qui le trahit (si bien que l’ancien semble devenir moderne), entre l’hexamètre homérique, que Tzetzès rejette, et les vers politiques, qu’il préfère dans ses Antéhomériques ; les humanistes ont formé leurs oppositions tout comme nous lorsque nous entendons la musique classique et la musique moderne, ou lorsque nous opposons le coup de pinceau classique au trait digital. Si vous avez des propositions, envoyez le titre d’une intervention de 20 minutes (+ 10 minutes de discussion) à martin.steinrueck@unifr.ch, à alessandra.lukinovich@unige.ch ou à francois.spaltenstein@unil.ch. Nous nous réunirons, une fois de plus grâce à l’hospitalité de François Spaltenstein, aux Diablerets.



Vendredi 4 novembre 2011 (suite)


14h00 : Laure Petit (Paris) « D’un rythme à l’autre : traduire Euripide en français et pour la scène, l’exemple des prologues d’« Hécube » et des "Bacchantes »


14h30 : Anne-Iris Munoz (Paris) « Sujet à définir »


15h00 : Manon Klopfenstein (Genève) « Le concours de chant de Cithéron et Hélicon : Corinna, P. Berol. 13284 col. i 1-52 et ii 1-11. »


15h30 : pause café (clope)


16h00 : Silvain Perrot (Paris/Athènes) « Remarques sur le Péan VI de Pindare »


16h30 : Silvain Bocksberger (Lausanne) « Le retour d’Héraclès dans la 3e Néméenne de Pindare »


17h00 : Orlando Poltera (Fribourg) « Des corneilles et des aigles »


17h30 : pause café (on met les pommes de terre)


18h00 : Janika Päll (Tartu) « Nouvelle ancienne rhétorique au XVIIe siècle »


18h30 : Martin Steinrück (Fribourg) « Les membres enchaînés »


19h00 : raclette


Samedi 5 novembre 2011


9h00 : Gianfranco Agosti (Udine) « La muse bucolique dans l’épigramme épigraphique »


9h30 : Stanislas Kuttner-Holms (Lyon) « Versus quadratus et vers politique »


10h00 : Alessandra Lukinovich (Genève) « Tradition musicale et expérimentation dans l’Œdipe à Colone de Sophocle et dans l’Oreste d’Euripide – avec une boîte surprise »


10h30 : pause café


11h00 : Pierre-Yves Fux (Bern) « Aux côtés d’une Muse latine très âgée »


11h30 : Antoine Foucher (Caen) « Le rythme de l’invocation aux muses dans la poésie latine »


12h00 : Roeschti


Participants : Agosti G. (Udine), Bocksberger S.(Lausanne), Diebold Y. (Lausanne), Foucher A.(Caen), Fux P.-Y. (Bern), Klopfenstein M.(Genève/Fribourg), Kuttner-Holms S. (Lyon), Lapasset A. (Paris), Laurent M. (Lausanne), Lukinovich A. (Genève), Muñoz A.-I. (Paris), Päll J. (Tartu), Perrot S. (Paris/Athènes), Petit L. (Paris), Poltera O. (Fribourg), Roduit A. (Fribourg), Schuwey P. (Fribourg), Spaltenstein F. (Lausanne), Steinrück M. (Fribourg), Tessier A. (Trieste), Waber-Nemitz A. (Malleray/Fribourg), et…

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP