Rhuthmos

TRANSDISCIPLINAIRES – Les battements du temps – Rencontres transdisciplinaires du Centre d’Etudes du Vivant – mardi 13 mars – 10 avril – 15 mai et 12 juin de 19h à 21h.

Article publié le 10 février 2012

Pour citer cet article : Rhuthmos , « TRANSDISCIPLINAIRES – Les battements du temps – Rencontres transdisciplinaires du Centre d’Etudes du Vivant – mardi 13 mars – 10 avril – 15 mai et 12 juin de 19h à 21h.  », Rhuthmos, 10 février 2012 [en ligne]. http://rhuthmos.eu/spip.php?article518
Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail
LES BATTEMENTS DU TEMPS


Le temps est la substance dont je suis fait.

Le temps est un fleuve qui m’emporte, mais je suis le fleuve.

C’est un tigre qui me dévore, mais je suis le tigre.

C’est un feu qui me consume, mais je suis le feu.

Jorge Luis Borges


Nous passons notre vie à renverser les heures

Nous inventons le temps.

Paul Eluard



Rencontres transdisciplinaires du Centre d’Études du Vivant


Les mardi 13 mars – 10 avril – 15 mai et 12 juin de 19h à 21h


Université Paris Diderot, La Halle aux Farines. Hall E, 1er étage, Amphi 10E rue Françoise Dolto, 75013 Paris

Métro/RER : Bibliothèque François Mitterrand.

Entrée libre (réservation conseillée par e-mail :

centre_etudes_du_vivant@univ-paris-diderot.fr

ou par téléphone : 01 57 27 65 12)


« Qu’est-ce que le temps ? » demande Saint Augustin. « Si personne ne me le demande, je le sais. Mais si on me le demande et que je veuille l’expliquer, je ne le sais plus. » « Le temps lui-même n’a pas d’existence en tant que tel » dit Lucrèce. « Ce sont les choses, et leur écoulement, qui rendent sensibles le passé, le présent, l’avenir. »


Ces rencontres, qui s’adressent à un large public, explorent, à travers des regards croisés venant des différentes disciplines, la temporalité, la durée, l’évolution, le rythme, le tempo, au cœur de nos représentations de l’univers, du monde vivant et de l’expérience humaine.


Les quatre prochaines séances aborderont ce thème du Temps par le regard d’un physicien, d’un spécialiste de l’évolution du vivant et de l’écologie, d’un chercheur en neurosciences, d’une juriste impliquée dans le droit international… Regard croisé avec celui de discutants venant d’autres disciplines.


Ces rencontres s’inscrivent dans le thème de l’année 2012 de l’Institut des Humanités de Paris, Université Paris-Diderot : Sujet et Savoir.


Première rencontre mardi 13 mars 2012, 19h :


« De quoi le temps est-il le nom ? »


avec Marc Lachièze-Rey, physicien


discutant : Jean Claude Ameisen, médecin-chercheur.


De quoi le temps est-il le nom ? Peut-il exister un temps objectif qui s’écoule à l’échelle du monde ? La physique actuelle répond par la négative. Alors quelle est cette chose que nous appelons le temps ? Comment, et sous quelles conditions, peut-elle se définir à partir des notions bien définies en physique : causalité et durées propres ? Non absolue mais relative, non objective mais subjective, non globale (ou « universelle ») mais locale : cette chose que nous appelons le temps n’a pas les propriétés que nous prêtons au temps. Mais rassurons-nous, ceci reste indétectable dans notre vie terrestre. Mais c’est sans doute en chacun de nous (conscience et mémoire), plutôt que dans la réalité d’un monde objectif, qu’il faut chercher l’origine de ce « temps » que nous vivons.



Rencontres à venir :

- mardi 10 avril : « Évolution du vivant et Environnement » avec Pierre-Henri Gouyon, évolutionniste, et Monique Chemillier-Gendreau, juriste, discutante.

- mardi 15 mai : « Neurosciences » programme à venir.

- mardi 12 juin : « Temps juridique et temps scientifique » avec Monique Chemillier-Gendreau, juriste, et Ali Benmakhlouf, philosophe, discutant.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP