P. Kabongo N’kishi, Le rythme est liturgie

Article publié le 24 août 2020

Pour citer cet article : , « P. Kabongo N’kishi, Le rythme est liturgie  », Rhuthmos, 24 août 2020 [en ligne]. http://rhuthmos.eu/spip.php?article2610
Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

P. Kabongo N’kishi, Le rythme est liturgie. Pour une participation vive, dynamique et intégrale à l’Œuvre de Dieu dans l’Œuvre de son peuple. Manuel de formation et de participation liturgique, Romagnano al Monte, BookSprint Edizioni, 2020, 626 p.



- Le rythme fait la liturgie. Lorsqu’il est vivant et vitalisant, le rythme est – outre à être le moteur des actions rituelles – la Liturgie elle-même. Exorcisé du piège mentaliste, arithmétique et simplement subdivisionnel de son plus répandu entendement, le rythme se révèle vitalisant, vivant et vital, énergétique et organisateur des œuvres, des actions et des performances divines et/ou humaines. Contribuant à en découvrir ou redécouvrir la puissance dans la vie, dans le vécu et surtout en liturgie, ce livre offre des précieuses découvertes contribuant de manière particulière à une formation ainsi qu’à une participation totale, consciente, active et fructueuse des assemblées chrétiennes tel qu’ardemment souhaité par le Concile Vatican II. Il en ressort une théorisation rythme – lorsqu’il est vivant – comme facteur de taille et équivalent de la Liturgie elle-même. Les actions rituelles, leurs gestes et leurs paroles ; leurs structures et leurs symboles, leurs cadencements et leurs successions ; leurs synchronies et leurs diachronies – revisités sous l’optique rythmo-énergétique – en offrent confirmation. Et ceci, du moment où l’auto-implication du sujet singulier et communautaire en célébration trouve un incontournable point d’émergence et d’appui dans l’énergie harmonisatrice pulsant dans le rythme vivant dans les rites et dans leurs actions. Celles-ci, mises en comparaison dans le Missel Romain tout court d’une part et du Missel Romain pour les Diocèses du Zaïre (ou rite Zaïrois de la Messe) d’autre part éclairent à suffisance la lanterne rythmo-énergétique au bénéfice de la Liturgie Catholique, de la formation et de la participation s’y afférant.

- Pierre Kabongo N’kishi est prêtre de l’Église Catholique depuis le 29 Avril 2000. Incardiné dans le diocèse de Fiesole (Firenze) il est docteur en Théologie avec spécialisation liturgique de l’Athénée Pontificale Saint Anselme de Rome (2011).

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP