LIGNE A LIGNE Parcourant les rues, les... par Prosper Hillairet

LIGNE A LIGNE


Parcourant les rues, les routes, déambulant, photo-graphier les lignes du paysage, des paysages, urbains, marins. Les repérer, les isoler, les cadrer. Lignes tracées sur les murs, le ciels, le bitume. Rencontres de couleurs, de textures, de matières. Les bords de mer, de terre, de toits, les horizons. Une ligne, deux lignes, trois, … multiples. Les lignes se révèlent, prolifèrent.


Tout est ligne.


Droites, mais peuvent parfois dévier.


Et les lignes se composent, convergent, divergent. Forment tableau, réseau. Echo. Commencé avec un simple appareil photos (environ 400 prises), maintenant avec un mobile.


Plusieurs modes d’expositions possibles : en lignes, au hasard, ordonnées, en séquences, sur les murs d’une galerie, en flipbook, en ligne internet


A être poursuivi par vous. Et vous pouvez prolonger, dans la droite ligne, mais aussi contourner, détourner, dérouter.


La droite ligne peut être gauchie.


Vous êtes appelés non pas à vous aligner, mais à vous en-ligner.


Prosper Hillairet — Mars 2018


Cette exposition s’inscrit dans 2018 — L’Année de tous les rythmes sur une suggestion de Jean-Claude Mocik.

SPIP | squelette | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0