Paul Fraisse

Études sur la mémoire immédiate. La reproduction des formes rythmiques – 1942

Article publié le 20 décembre 2011

Pour citer cet article : Paul Fraisse , « Études sur la mémoire immédiate. La reproduction des formes rythmiques – 1942  », Rhuthmos, 20 décembre 2011 [en ligne]. http://rhuthmos.eu/spip.php?article794
Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail
PDF - 2.9 Mo

Cet article a paru pour la première fois dans L’année psychologique, vol. 43-44, 1942, p. 103-143.


Les études sur la mémoire immédiate ont été surtout conduites sous l’angle de ce que les Anglo-Saxons appellent la « memory-span » c’est-à-dire l’étendue du champ d’appré hension immédiate. Il s’agissait dans ces études de déterminer le nombre de stimuli homogènes ou hétérogènes que l’on pouvait saisir sans répétition ou exploration.


Nous avons étendu cette méthode à la mémoire des formes rythmiques simples ou complexes. Dans un pareil cas il ne s’agit plus de déterminer seulement la quantité de stimuli appréhendée immédiatement, mais aussi la qualité de cette appréhension en référence à l’organisation temporelle du modèle rythmique employé.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP