Rhuthmos

ANTHROPOLOGIE – Groupe de travail « Anthropologie du temps » – Université Marc Bloch de Strasbourg

Article publié le 6 septembre 2015

Pour citer cet article : Rhuthmos , « ANTHROPOLOGIE – Groupe de travail « Anthropologie du temps » – Université Marc Bloch de Strasbourg  », Rhuthmos, 6 septembre 2015 [en ligne]. http://rhuthmos.eu/spip.php?article1594
Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail
Anthropologie du temps


Université Marc Bloch

Institut d’Ethnologie

C.R.I.A.

22, rue René Descartes

67084 Strasbourg Cedex


Coordinateur : François TORRELLI

 Présentation :

Le groupe de travail en anthropologie du temps regroupe des chercheur(se)s de tous horizons travaillant sur la question du temps.


Les recherches en cours visent à faire du questionnement sur la question du temps une discipline à part entière permettant l’élaboration de connaissances sur la question des temps sociaux et culturels.
L’histoire des recherches et travaux sur cette question est une base essentielle qui met en lumière son interpellation par nombre de pouvoirs, économiques, politiques ou religieux, notamment. Ce fait nous a conduit à construire notre approche de manière à désenclaver le sujet même du temps des référentiels habituels qui l’enserraient trop étroitement : problématiques de la mesure du temps, gestion du temps, partage du temps de travail, calendriers...etc... pour mieux appréhender la question du temps telle qu’elle apparaît hors de son instrumentalisation par les rapports socio-idéologiques de chaque époque.
Dès lors, il est clair qu’elle rejoint d’autres questions fondamentales posées par d’autres disciplines (psychologie, neurologie, philosophie, notamment) telle que la mémoire, l’anticipation, la question du présent et de sa conscience par l’être humain. Notre démarche de recherche se définit donc comme résolument interdisciplinaire.
Cependant, sans laisser de côté des questionnements de nature philosophique par exemple, nous nous attachons principalement à un recueil rigoureux de faits ethnographiques et/ou anthropologiques afin de permettre la production d’un savoir qui soit issu des réalités anthropologiques contemporaines ou passées, et pas seulement de théorisations purement spéculatives.
Ainsi, une recherche lexicale approfondie dans le contexte contemporain de la langue française vise à développer des outils langagiers appropriés à ces recherches.
Diverses enquêtes ethnographiques sont en cours afin d’appréhender l’organisation et les repères temporels de quelques groupes culturels spécifiques (Tziganes, Amérindiens, Kanaks, Sámis, notamment).
Une recherche guidée par la notion « d’architecture temporelle » de K. Pomian, également en cours dans le contexte de la société européenne moderne, vise à mieux appréhender la complexité calendaire des sociétés occidentales contemporaines

 Cours d’anthropologie du temps (Licence d’ethnologie) :

Une partie des travaux de ce groupe de travail fait l’objet d’un cours de licence d’ethnologie donné par François Torrelli.

La bibliographie de ce cours est présentée à titre indicatif pour les étudiants et chercheurs qui souhaiteraient s’informer sur les problématiques des temps sociaux tels qu’ils sont traités actuellement en sciences sociales.
D’autres références bibliographiques sont éventuellement disponibles sur demande précise.

Présentation du cours

La question du temps est posée dès l’origine de l’école française de sociologie constituée autour d’E. Durkheim, avec M. Mauss et M. Halbwachs, notamment. Bien que reconnue par ces fondateurs comme étant une question centrale aux sciences sociales, aucun d’entre eux n’aura systématisé une approche du temps susceptible de constituer réellement une sociologie ou une anthropologie du temps. Au travers de nombreux travaux (P. Bourdieu, E. Durkheim, N. Elias, E. Evans-Pritchard, M. Halbwachs, E.T. Hall, H. Hubert, W. Grossin, G. Gurvitch, M. Mauss, G. Namer, K. Pomian, R. Sue, F. Zonabend...) nous abordons donc la question du temps dans la perspective de la constitution d’une anthropologie du temps, en nous appuyant sur les données ethnographiques disponibles sur le temps objectif quantifiable (astres, saisons, monde animal et végétal, horloges, calendriers), le temps subjectif (temps vécu, conscience, mémoire et identité), le vocabulaire du temps, et « l’architecture temporelle des sociétés » (K. Pomian), pour approcher enfin les conceptions, représentations et théories du temps des sociétés traditionnelles aux sociétés modernes.

 Bibliographie

Le concept de temps : approches philosophiques :


Bachelet (Bernard), Sur quelques figures du temps, Librairie J. Vrin, 1996, 298 p., coll. ’Problèmes et controverses’.

Piettre (Bernard), Philosophie et science du temps, P.U.F., 1994, 128 p., coll. ’Que sais-je ?’.

Ricœur (Paul), Le temps et les philosophies : au carrefour des cultures, Paris, éd. Payot/UNESCO, 1978, 245 p., coll. ’Bibliothèque scientifique’.


Les temps vécus : approches psychologiques et biologiques :


Ey (Henry), La conscience, éd. Desclée de Brouwer, 1963, 1968, 1983.

Fraisse (Paul), Psychologie du temps, P.U.F., 1967, 326 p.

Leconte (Pierre) et Lambert (Claire), La chronopsychologie, P.U.F., 1990, 126 p., coll. ’Que sais-je ?’.

Minkowski (Eugène), Le temps vécu. Etudes phénoménologiques et psychopathologiques, [ éd. Delachaux et Niestlé, 1968, 1re édition, coll. ’Evolution psychiatrique’, Paris, 1933] , P.U.F., 1995, coll. ’Quadrige’.

Piaget (Jean), Le développement de la notion de temps chez l’enfant, P.U.F., 1946.

Reinberg (Alain),
- Les rythmes biologiques, P.U.F., 1957, 1993, 126 p. coll. ’Que sais-je ?’.
- Les rythmes biologiques. Mode d’emploi, éd. Flammarion, 1994, 170 p., coll. ’Santé Mode d’Emploi’.
- Le temps humain et les rythmes biologiques, éd. du Rocher, 1998, 250 p.


Le problème du temps : approches historiques :


Attali (Jacques), Histoires du temps, éd. Fayard, 1982, 318 p., coll. ’Le Livre de Poche, Biblio., Essais’.

Barreau (Hervé), La construction de la notion de temps, (t. 1, 2, 3), thèse de Doctorat d’Etat, Atelier d’impression du Département de Physique, Université Louis Pasteur, Strasbourg, 1985, 1478 p.

Compère (Marie-Madeleine), ss dir., Histoire du temps scolaire en Europe, éd. Economica/INRP, 1997, 392 p.

Dohrn-van Rossum (Gerhard), [ Die Geschichte der Stunde. Uhren und moderne Zeitordnung, Münich : C. Hanser, 1992] , L’histoire de l’heure : L’horlogerie et l’organisation moderne du temps, éd. Maison des Sciences de l’Homme, 1997, trad. de l’allemand par Olivier Mannoni, 464 p.

Lalonde (Michel), La reconnaissance du temps. Des sociétés archaïques à la société moderne, éd. Robert Davies, 1996, 277 p.

Landes (David S.), [ Revolution in Time. Clocks and the Making of the Modern World, The Belknaps Press of Harvard University Press, 1983] , L’heure qu’il est ; Les horloges, la mesure du temps et la formation du monde moderne, éd. Gallimard, 1987, coll. ’Bibliothèques illustrées des Histoires’, 622 p.

Nilsson (Martin P.), Primitive Time-Reckoning. A study in the origins and first development of the art of counting Time among the primitive and early culture peoples, Lund, C.W.K. Gleerup, 1920, 1960, Skrifter Utgivna Av Humanistiska Vetenskapssamfundet I Lund, 384 p.

Pomian (Krzysztof), L’ordre du temps, éd. Gallimard, 1984.


Les temps sociaux : approches sociologiques :


Attias-Donfut (Claudine), Sociologie des générations, l’empreinte du temps, Paris, P.U.F., 1988, 256 p. , coll. ’Le sociologue’.

Elias (Norbert), Du temps, [ Über die Zeit, Suhrkamp Verlag, 1984] , éd. Fayard, 1996, 223 p., traduit de l’allemand par Michèle Hulin.

Grossin (William),
- Le travail et le temps, éd. Anthropos, 1965.
- Le temps de la vie quotidienne, Paris, La Haye, Mouton, 1974.
- Pour une science des temps. Introduction à l’écologie temporelle, éd. Octares, 1996, coll. ’Travail’.

Gurvitch (Georges), ’La multiplicité des temps sociaux’, in La vocation actuelle de la sociologie, tome 2, Antécédent et perspectives, deuxième édition remaniée, P.U.F., 1963, chap. XIII, pp. 325-430, [ 1re édition, Centre de documentation universitaire, Paris, 1958] .

Halbwachs (Maurice),
- Les cadres sociaux de la mémoire, [ éd. Alcan, 1925, 404 p.] , réed. Albin Michel, 1994, coll. ’Bibliothèque de l’évolution de l’humanité’, postface de Gérard Namer, 367 p.
- La mémoire collective, P.U.F., 1950, 1968, 204 p., coll. ’Bibliothèque de sociologie contemporaine’, [ 1re édition sous le titre ’La mémoire collective et le temps’, in Cahiers Internationaux de Sociologie, Paris, 1945] .

Mercure (Daniel), Les temporalités sociales, éd. L’Harmattan, 1995, 176 p., coll. ’Logiques sociales/Série théories sociologiques’.

Namer (Gérard), Mémoire et société, 1987, éd. Méridiens-Klincksieck, coll. ’Sociétés’, 242 p.

Pronovost (Gilles), Sociologie du temps, éd. De Boeck/Université, 1996, coll. ’Ouvertures sociologiques’, 183 p.

Sue (Roger), Temps et ordre social, P.U.F., 1994, coll. ’le sociologue’, 313 p.


Les temps culturels : approches anthropologiques :


Candau (Joël), Anthropologie de la mémoire, P.U.F., 1996, 128 p., coll. ’Que sais-je ?’.

Balandier (Georges), Anthropo-logiques, Librairie Générale Française, 1974, 1985, coll. ’Livre de Poche - Biblio Essais’, avant-propos, ’Les anthropo-logiques de la modernité’, pp. 5-27, et chap. IV et V.

Boutinet (Jean-Pierre), Anthropologie du projet, P.U.F., 1990, 1992, 307 p., coll. ’Psychologie d’aujourd’hui’.

Fabian (Johannes), Time and the Other. How anthropology makes its object, Columbia University Press, New York, 1983, 205 p.

Gell (Alfred), The anthropology of Time. Cultural Constructions of Temporal Maps and Images, éd. Berg, 1992, 340 p.

Granet (Marcel), La pensée chinoise, [ éd. La Renaissance du Livre, 1934] , éd. Albin Michel, 1988, coll. ’L’évolution de l’humanité’, chap. I : ’Le temps et l’espace’, pp. 77-99.

Hall (Edward T),
- [ The silent language, éd. Doubleday et Cie, N-Y, 1959] , Le langage silencieux, éd. Seuil, 1984, 237 p., voir notamment, chap. 1 : ’Les voix du temps’, pp. 18-37, et 9 : ’Le temps parle : son discours en Amérique’, pp. 164-186.
- [ The hidden dimension, éd. Doubleday et Cie, N-Y, 1966] , La dimension cachée, éd. Seuil, 1971, 254 p.
- [ Beyond culture, éd. Anchor Press/Doubleday et Cie, N-Y, 1976] , Au delà de la culture, éd. Seuil, 1979, 234 p., voir notamment chap. 5 : ’Rythmes et mouvements corporels’, pp. 73-86.
- [ The dance of life, éd. Anchor Press/Doubleday, N-Y, 1983] , La danse de la vie : temps culturel, temps vécu, éd. Seuil, 1984, 283 p.
- [ West of the Thirties, éd. Doubleday et Cie, N-Y, 1994] , L’Ouest des années trente. Découvertes chez les Hopi et les Navajo, éd. Seuil, 1997, col. ’La couleur des idées’, 233 p., trad. Christian Cler.

Highwater (Jamake), [ The Primal Mind. Vision and Reality in Indian America, éd. Harper et Row, N-Y, 1981.] , L’esprit de l’aube. Vision et réalité des Indiens d’Amérique, éd. L’Age d’Homme, 1984, coll. ’Cheminements’, voir chap. 2, 4 : ’Temps’, pp. 94-117.

Ricœur (Paul), Larre (Claire), Panikkar (Raimundo), Kagame (Alexis), Lloyd (G.E.R.), Neher (André), Gardet (Louis), Gourevitch (A. Y.), Les Cultures et le temps, Paris, Payot/UNESCO, 1975, 276 p.

Thomas (Nicholas), [ Out of time, History and evolution in anthropological discourse, The University of Michigan Press, 1989] , Hors du temps. Histoire et évolutionnisme dans le discours anthropologique, éd. Belin, 1998, coll. ’Socio-Histoires’, 236 p.


Approches ethnographiques :


Evans-Pritchard (Edouard Evan), [ The Nuer, Oxford, at the Clarendon Press, 1937] , Les Nuer. Description des modes de vie et des institutions politiques d’un peuple nilote, éd. Gallimard, 1968, 1994, 312 p., traduit de l’anglais par Louis Evrard, préface de Louis Dumont, chap. III : ’Le temps et l’espace’, pp. 117 - 164.

Mauss (Marcel), ’Essai sur les variations saisonnières des sociétés Eskimos’, in Sociologie et anthropologie, P.U.F., 1950, 1991, pp. 389-475, coll. ’Quadrige’.

Revel (Nicole), Fleurs de paroles. Histoire naturelle Palawan, II : La maîtrise d’un savoir et l’art d’une relation. Paris : éd. Peeters/Selaf, 1990, Chap. V : ’les catégorisations du temps’, pp. 167 - 284.

Roulon-Doko (Paulette), Conception de l’espace et du temps chez les Gbaya de Centrafrique, éd. L’Harmattan, 1996, col. ’Connaissance des hommes’, 255 p., 2è partie : ’Le temps’, pp. 149-185. [ Cote BNU : G 180 235] .

Zonabend (Françoise), La mémoire longue. Temps et histoires au village, P.U.F., 1980, 310 p.


Études sur les calendriers :


Cartry (Michel), Roulon (Paulette), Izard (Michel), Drucker-Brown (Susan), Pradelles De Latour (Charles-Henry), Liberski (Danouta), Coquet (Michèle), Regis (Luc), Henry (Christine), Kroger (Franz), Calendriers d’Afrique, Systèmes de pensée en Afrique Noire, Cahiers 7, E.H.E.S.S., 1984, 195 p.

Couderc (Paul), Le calendrier, P.U.F., Paris, 1946, 125 p., coll. ’Que sais-je ?’.

Mesnil (Marianne), textes réunis et présentés par, Les Plantes et les saisons. Calendriers et représentations, Institut de sociologie de l’Université Libre de Bruxelles, Les correspondances de Civilisations, juillet 1990, 429 p., coll. ’Ethnologies d’Europe’.

Molet (Louis),
- ’Histoire du comput et de quelques calendriers’, in Histoire des moeurs, tome 1, ss dir. Jean Poirier, Encyclopédie de la Pléïade, éd. Gallimard, 1990, pp. 181-268, dont bibliographie.
- ’L’année sacrale, la fête et les rythmes du temps, in Histoire des moeurs, tome 1, ss dir. Jean Poirier, Encyclopédie de la Pléïade, éd. Gallimard, 1990, pp. 269-412, dont bibliographie.

Niangoran-Bouah (Georges), La division du temps et le calendrier rituel des peuples lagunaires de Côte-d’Ivoire, Université de Paris, Travaux et mémoires de l’Institut d’Ethnologie, LXVIII, Institut d’Ethnologie, Musée de l’Homme, Paris, 1964, 155 p.

Parisot (J. Paul), Suagher (Françoise), Calendriers et chronologie, éd. Masson, 1996, 224 p.


Temps et ’développement’ :


Favier (Roland), Guislain (Gilbert), Jacopin (Paul), ss dir., Le temps, éd. Bréal, 1996, coll. ’Cycle préparatoire au haut enseignement commercial’, 336 p.

Rezsohazy (Rudolf), Temps social et développement. le rôle des facteurs socio-culturels dans la croissance, Bruxelles, éd. la Renaissance du Livre, 1970, 248 p.

Etienne (P.), Boutillier (J.L.), Schwartz (A.), Augé (M.), Le Pape (M.), ’Temps et développement : quatre sociétés en Côte-d’Ivoire’, in Cahiers de l’ORSTOM, vol. V, n°3, 1968.


REVUES :


Terrain (Carnets du patrimoine ethnologique)
- n° 29, Vivre le temps, Ministère de la Culture et de la Communication, 1997.

L’Homme et la société,
- n°90, Le temps et la mémoire aujourd’hui, éd. L’Harmattan, 1988/4.
- n° 11-112, Générations et mémoires, éd. L’Harmattan, 1994/1-2.

Revue Internationale des Sciences Sociales,
- n°107, Temps et sociétés, éd. Unesco/Erès, 1986.
- n°4, La futurologie, éd. Unesco/Erès, 1969.

Temporalistes, lettre transdisciplinaire de liaison entre chercheurs attachés à l’étude des temps en sciences humaines, (Disponible à la Bibliothèque des Sciences Sociales de l’Université Marc Bloch).

Abonnement : sur demande auprès du Département de Sociologie, Université Paul-Valéry, Route de Mende, B.P., 5043, F 34032 Montpellier Cedex 1, ou par e-mail auprès de :

Jean-Marc Ramos@univ-montp3.fr ou jpgomes@netcourrier.com

Actes des Journées ’Astronomie et Sciences Humaines’ de Strasbourg (Organisées conjointement par l’Observatoire Astronomique de Strasbourg (U.L.P.) et l’Institut d’Ethnologie (U.M.B.), Publication de l’Observatoire Astronomique de Strasbourg, série ’Astronomie et Sciences Humaines’, ss dir. P. Erny, C. Jaschek et G. Jasniewicz, (12 volumes parus), 11, rue de l’Université, 67000 Strasbourg.


DOCUMENTS PEDAGOGIQUES DU CRDP (Pour information, à l’usage des collèges et lycées) :


Interfaces (Collection),
- n°4 : Le Temps, Sciences Humaines et Sociales, éd. Centre Régional de Documentation Pédagogiques de Paris, 1992, 180 p.
- n°5 : Le Temps, Lettres et langues étrangères, éd. Centre Régional de Documentation Pédagogiques de Paris.
- n°6 : Le Temps, Sciences, éd. Centre Régional de Documentation Pédagogiques de Paris.


Pour tous renseignements complémentaires, vous pouvez contacter M. François TORRELLI.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP