Rhuthmos

Note sur l’histoire des études rythmiques

Article publié le 14 juillet 2010

Pour citer cet article : Rhuthmos , « Note sur l’histoire des études rythmiques  », Rhuthmos, 14 juillet 2010 [en ligne]. http://rhuthmos.eu/spip.php?article70
Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail

- L’histoire des études rythmiques est assez bien documentée pour la période 1880-1940. Durant cette période, les sciences de l’homme et de la société ont prêté beaucoup d’attention au rythme, à la fois comme thème de recherche et comme concept opératoire.

- Grâce à des études récentes, on connaît désormais l’arrière plan culturel, idéologique et social, sur lequel se sont développées ces préoccupations théoriques. La pédagogie de la musique et de la danse, les mouvements de gymnastique rythmique, en particulier, florissants dans les années 1900-1940, ont fait l’objet d’enquêtes approfondies.

- En amont et en aval de cette période, nos connaissances sont faibles. Quelques rares études suggèrent l’existence, à travers tout le XIXe siècle, d’un mouvement de pensée rythmique prenant son origine dans le romantisme allemand et passant par Wagner et Nietzsche. D’autres, tout aussi rares, ont commencé à montrer le reflux du rythme dans les deux décennies qui ont suivi le Seconde Guerre mondiale, sa quasi-disparition dans les années 1965-75, puis après une embellie limitée et passagère à la fin des années 1970, sa renaissance depuis les années 1990.

- Même dans la période la mieux connue, des aspects très importants de cette histoire restent encore dans l’ombre. On commence à peine à comprendre l’importance du thème du rythme dans les débats philosophiques depuis les dernières années du XIXe siècle. De même, son rôle dans les sciences de la nature reste encore largement sous-évalué.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP