Cécile Dangel-Hagnauer et Alain Raybaut

Clément Juglar et la théorie des cycles en France au premier XXe siècle : quelques éléments d’analyse

Article publié le 16 novembre 2017

Pour citer cet article : Cécile Dangel-Hagnauer et Alain Raybaut , « Clément Juglar et la théorie des cycles en France au premier XXe siècle : quelques éléments d’analyse  », Rhuthmos, 16 novembre 2017 [en ligne]. http://rhuthmos.eu/spip.php?article2092
Enregistrer au format PDF Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail
PDF - 225.4 ko

Ce texte a déjà paru dans la Revue européenne des sciences sociales – European Journal of Social Science, XLVII-143, 2009, p. 65-85.



I. Introduction :


Avec la publication en 1862 de l’ouvrage de Clément Juglar, Des crises commerciales et de leur retour périodique, la France devint l’un des lieux de naissance du concept de cycle d’affaires. L’Académie des sciences morales et politiques avait en effet organisé l’année précédente un concours destiné à « rechercher les causes et signaler les effets des crises commerciales survenues en Europe et dans l’Amérique du Nord durant le cours du XIXe siècle ». Rapporté par Louis Wolowski, le mémoire déposé par Juglar remporta le prix. Par la suite, Juglar occupa une place éminente en France non seulement pour ses travaux sur les crises mais également pour ceux portant sur le crédit et le système bancaire. Les anciennes théories des crises inspirées de J.B. Say et J. Garnier étaient alors remises en question et le dogme de la constance du taux d’escompte par les instituts d’émission largement battu en brèche. En particulier les crises de 1847 et 1857 ayant été relativement bien surmontées, on reconnut le caractère bénéfique de la politique de variation du taux d’escompte de la Banque de France. Or les approches de Wolowski et de Juglar s’inscrivaient dans cette perspective.


[...]
II. Crises et cycles chez Clément Juglar : quelques traits saillants

Le « Juglar »

La méthode de Juglar

La monnaie, le crédit et les banques dans l’analyse des crises périodiques

III. Bertrand Nogaro : méthode, régime monétaire et crédit

Nogaro et la méthode

Régime monétaire, spéculation et crédit

IV. La diffusion de la démarche de Juglar chez Jean Lescure


V. Albert Aftalion et la théorie des crises de Juglar

Aftalion et la méthode de Juglar

Albert Aftalion, critique de la théorie des crises de Juglar

VI. Conclusion

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP